14 septembre 2020

Tout sur le plan coronavirus pour les fêtes

Le gouvernement a adopté les résolutions décidées par le « cabinet Corona » (Sur recommandation du ministère de la Santé et du chef de Magen Israël, le professeur Roni Gamzo), pour un plan à long terme en trois étapes pour réduire la contamination en Israël. Voici quelques questions et réponses sur les mesures qui seront mise en vigueur à partir du vendredi 18 septembre prochain à 14h.

Qu’est-ce qui sera fermé et quand, et qu’est-ce qui n’a pas encore été décidé?
Voici à quoi ressemblera le deuxième confinement pendant les fêtes

La fermeture durera trois semaines, du vendredi 18 septembre 2020 au dimanche 11 octobre 2020

EN RÉSUMÉ

Un excellent résumé des mesures qui seront en vigueur à partir de vendredi 14h et ceci pendant au moins 3 semaines (Rosh hashana, Kippour et Souccot) :

• Aéroport Ben Gurion – Vols pour ceux qui ont déjà acheté un billet uniquement

• Restaurants fermés – pas de plats à emporter, uniquement des livraisons

• Des cliniques de traitement médical fonctionneront (Mirpaot);

• Les salons de coiffure et de cosmétiques seront fermés

• Les matchs de la League se poursuivront comme la saison précédente dans la limite des règles sanitaires obligatoires; Des matchs internationaux à l’étranger et en Israël auront lieu

• Les hôtels et les chambres d’hôtes (Tzimerim) seront fermés

• Les parcs et jardins de quartier ainsi que les installations de gymnastiques et les jeux de quartier seront ouverts à condition de ne pas d’écarter de 500 mètres du domicile

• Les plages seront fermées

• L’éducation de la petite enfance ne fonctionnera pas

• Souccot : Les quatre espèces (Arba Minim) sont autorisées à la vente dans des étals prévus à cet effet et il se permis de quitter la maison pour les acheter

• Les aides soignants seront autorisés à se rendre au domicile des personnes et maison d’enfants dont ils s’occupent régulièrement

Questions et réponses :

Quand la fermeture commencera-t-elle et pendant combien de temps?
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré hier soir dans une déclaration spéciale qu’il a faite, avant de se rendre à Washington pour la cérémonie de signature des accords de paix avec les Émirats arabes unis et Bahreïn, que la fermeture durera trois semaines, de vendredi prochain jusqu’au 11 octobre. Il prendra fin sous réserve de l’évaluation de la maladie et de l’approbation du gouvernement au bout de deux semaines à compter de la date de son début. Il est possible qu’il soit prolongé. La fermeture débutera la veille du Nouvel An à 14h00, et non à 06h00 comme initialement prévu, afin de permettre l’organisation des fêtes.

Quelles sont les principales restrictions?
Restriction de la circulation jusqu’à 500 mètres du lieu de résidence. La sortie de la maison ne sera autorisée que pour les besoins autorisés, qui seront détaillés ci-dessous. Cette restriction a été approuvée même si certains ministres ont dit que c’était une décision « irrationnelle ». Les activités sportives individuelles seront autorisées.
Dans les lieux fermés, un rassemblement jusqu’à dix personnes sera autorisé, et dans des lieux ouverts – jusqu’à 20 personnes. Le ministre de la Sécurité intérieure, Amir Ohana, a promis hier, lors d’un entretien avec Ynet, que la police ferait appliquer durement les restrictions. « Nous nous précipitons vers un gouffre et il n’y a pas d’autre choix que de faire respecter strictement les recommandations. L’accent doit être mis sur les rassemblements, et dans les rassemblements, vous verrez des dispersions, y compris par la force », a-t-il dit.
Le gouvernement a également décidé de fermer complètement toutes les entreprises qui accueillent du public dans les domaines du commerce, de la culture, des loisirs et du tourisme intérieur, y compris les piscines, les gymnases et les restaurants. Les centres commerciaux et les hôtels devraient également fermer. Les entreprises fermées, y compris les restaurants, pourront continuer à fournir des livraisons. Netanyahu a noté que des « règlements détaillés » seront publiés dans les deux prochains jours.
Cette restriction exclut les services essentiels, les lieux de vente de produits alimentaires, les pharmacies, les opticiens ou les magasins dont l’activité principale est la vente de produits d’hygiène, les magasins de produits essentiels pour l’entretien de la maison, les produits de communication, les services de communication et les accessoires médicaux.

Comment fonctionnera le système éducatif?
Les écoles et les jardins d’enfants continueront de fonctionner selon le format existant jusqu’à vendredi inclus et ne fermeront mercredi comme initialement prévu. Pendant la fermeture, les établissements d’enseignement seront fermés, mais pendant huit jours pendant les vacances, il y aura un enseignement à distance – des jardins d’enfants à la kita yud bet. L’activité éducative dans l’enseignement spécial, et ceux concernant les enfants à risque a été exemptée des restrictions de la fermeture.

Comment apprendront-ils à distance dans les jardins d’enfants?
Le ministère de l’Éducation a formulé un schéma d’apprentissage à distance pour les jardins d’enfants, selon lequel les enseignants de maternelle organiseront des réunions en petits groupes de 4-6 enfants à leur discrétion professionnelle, afin d’apporter une réponse adaptée . Chaque session durera au moins vingt minutes. Les enseignants de maternelle sont tenus de maintenir un contact continu avec chacun des enfants par le biais de salles virtuelles, d’appels téléphoniques, d’appels WhatsApp, d’enregistrements vocaux et de vidéos de l’enseignant de maternelle.

Comment les transports publics fonctionneront-ils?
L’activité des transports publics sera réduite et adaptée au champ d’activité de l’économie en fonction du niveau des restrictions, mais le gouvernement n’a pas encore annoncé quel sera le format exact de l’activité des bus et des trains. Il a été rapporté que le Ministère des transports publiera plus tard des directives sur le sujet.

Comment fonctionnera l’aéroport Ben Gurion?
Aéroport Ben Gurion – Vols pour ceux qui ont déjà acheté un billet uniquement (mis à jour le 15.9.20)

Comment les synagogues fonctionneront-elles?
La question de la restriction des prières à l’intérieur des synagogues a provoqué beaucoup de tension et a même conduit à la démission du ministre du Logement Yaakov Litzman, qui affirmait que les responsables du système de santé avaient auparavant l’intention de fermer pendant les fêtes et d’empêcher les prières dans les synagogues.
Selon le « plan de prière spécial pour les fêtes  » publié hier soir, les prières en capsules de 20 personnes maximum sont autorisées dans les espaces ouverts. Dans un bâtiment fermé en zone rouge, la prière sera autorisée en groupes de 10 personnes maximum. Le nombre de groupes autorisés dans une zone fermée sera proportionnel au nombre d’entrées du local, à condition qu’un ratio d’une personne pour 4 mètres carrés de la zone soit maintenu.
La méthode de calcul exacte dans les localités rouges est les deux premières entrées double 3, et chaque entrée supplémentaire est double 2.
Par exemple: dans une synagogue dans une zone rouge de 250 mètres carrés et a 2 entrées, il sera permis de prier dans 6 capsules de dix personnes: 10 personnes dans chaque capsule, 2 entrées doubles 3 – 60 personnes au total dans le bâtiment
Dans un bâtiment de 500 m² et même 5 entrées, la prière sera autorisée en 12 capsules de dix personnes. Dans un bâtiment de 70 mètres carrés avec une seule entrée, la prière sera autorisée dans une capsule de seulement dix personnes en raison de l’espace limité.
Dans les zones non rouges – dans un bâtiment fermé, la prière sera autorisée en groupes de 25 personnes maximum. Le nombre de groupes autorisés dans une zone fermée sera multiplié par 2 du nombre d’entrées du bâtiment, à condition qu’un ratio soit maintenu pour 4 mètres carrés de la zone.
Par exemple: dans une synagogue dans une zone jaune de 400 mètres carrés et dispose de deux portes d’entrée Pour 4 capsules de 25 personnes (25 dans chaque capsule, 2 doubles entrées 2, 100 personnes au total dans le bâtiment).

Y aura-t-il une compensation pour les propriétaires d’entreprise et les employés lésés?
Lors de la réunion du cabinet, il a été décidé que jeudi, à la veille de la fermeture, un plan de compensation économique supplémentaire serait présenté au public suite aux conséquences économiques de la quarantaine. De nombreux propriétaires d’entreprises, on se le rappellera, ont manifesté ces derniers jours suite à l’intention d’imposer une nouvelle fermeture et ont déclaré qu’ils n’avaient pas encore été en mesure de se remettre des coûts élevés de la fermeture précédente.

Combien la fermeture coûtera-t-elle à l’économie?
Le coût présenté par le ministère des Finances pour la deuxième fermeture, 6,5 milliards de shekels, semble faible. Seule l’expulsion de dizaines de milliers de travailleurs – et selon l’Institut national d’assurance, peut-être également de 200.000 à 300.000 travailleurs – coûtera à l’économie près de la moitié de ce montant. Les dommages estimés dans une « quarantaine stricte », qui n’est pas générale, n’étaient que de 11 milliards de shekels ce week-end, selon le Trésor. En général, pendant trois semaines, cela coûtera 14 milliards de NIS et pour un mois entier, le coût atteindra déjà 20 milliards de NIS. Dans cette estimation, il s’agit d’environ 30% de l’estimation. Le changement de la nuit dernière était que le secteur privé travaillera également pendant la fermeture.

Pourquoi opter pour un deuxième confinement ?
Le Premier ministre a expliqué hier soir que bien que la morbidité du corona en Israël soit assez élevée depuis environ deux mois maintenant, les experts de la santé lui ont jusqu’à présent dit que le taux d’augmentation du nombre de patients gravement malades et décédés n’était pas très élevé. « Par conséquent, nous avons continué avec des restrictions minimales – jusqu’à la semaine dernière », a déclaré Netanyahu.
« Jeudi, ils ont agité un drapeau rouge. Les hauts responsables du ministère de la Santé nous ont avertis que la situation de morbidité nécessitait une action immédiate. » Netanyahu a souligné que le problème n’est pas le nombre de respirateurs, mais le fardeau du personnel médical. « Ce n’est pas un problème de lits, nous leur avons donné, c’est un problème humain de ces équipes qui travaillent avec dévouement, et même si nous avons surmonté il n’est pas possible de tenir une situation de patients gravement malades. »

Quel est le but de la fermeture et quel est le plan de sortie?
Dans le passé, il a été question de réduire le nombre de nouvelles infections chaque jour de 3 000 à 4 000 aujourd’hui à plusieurs centaines de cas. Pendant ce temps, le nombre de personnes diagnostiquées continue d’augmenter et hier, 2 506 nouvelles infections ont été diagnostiquées. Le nombre de patients atteints d’une maladie grave est passé à 519 – un nombre record. Le nombre de morts est passé à 1119 – 11 autres sont morts depuis hier matin.
Selon le plan original approuvé par le cabinet Corona la semaine dernière, l’objectif ultime est de réduire la morbidité à un niveau tel qu’il sera possible de revenir au plan de feux de circulation initié par le professeur Roni Gamzo – restrictions de la morbidité dans chaque localité. « Notre objectif est de freiner la hausse, de réduire la morbidité et d’entrer dans la routine des » feux de signalisation »‘ (avec la possibilité d’interrompre des chaînes de contamination) qui existe déjà et fonctionne et fonctionnera dans deux semaines », a déclaré Netanyahu.

Source : Ynet
Traduction : Dr Michael Wolf

Partager cet article :

About roland

roland

Redacteur en chef, à Jerusalem-info.com A travaillé auparavant à la rédaction de Startup Europe Israël et Optical Center A Jérusalem depuis 1995

  • Instagram
  • Email

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*