25 février 2016

La cérémonie d’ouverture de Yom Hatsmaut

La cérémonie d’ouverture des festivités pour Yom Hatsmaut a lieu chaque année au Mont Herzl, la veille au soir ( cette année le mercredi 11 mai). Elle est retransmise en direct sur les chaines de télévisions israéliennes.

Durant cette cérémonie, 12 torches, représentant les 12 tribus d’Israël, sont allumées par des personnalités provenant d’univers divers, mais ayant toutes en commun le thème de l’année. Pour la cérémonie de 2016, le thème retenu est  » Bravoure envers son prochain « .

Voici la liste des personnalités choisie :

Herzl Bitton – 57 ans – Bat Yam: c’est le courageux chauffeur de bus de la compagnie Dan qui avait au mois de janvier 2015 tenté par  tous les moyens de faire échec à un terroriste qui était monté dans son véhicule, évitant ainsi un carnage.

Gaby Bar-Shishat – 49 ans – Kfar Adoumim: bénévole dans le domaine de la médecine et du sauvetage lors de catastrophes naturelles.  Il a fait partie de plusieurs équipes israéliennes qui se sont rendues au Népal, aux Philippines, au Japon ou en Haïti. C’est lui qui commandait l’équipe qui avait réussi à localiser le corps d’Or Assaraf z.l. au Népal. Il est également actif dans le milieu associatif dans le Goush Adoumim notamment dans la formation de futurs leaders ou dans le rapprochement entre religieux et non-religieux.

Avi Toïvin – 60 ans – Herzliya: en 2009, alors qu’il faisait du vélo le long du Yarkon à Tel-Aviv, il était intervenu avec courage et au risque de sa vie pour sauver une kayakeuse, Yasmin Faingold, dont le canoë s’était retournée dans la rivière. Il avait sauté dans l’eau et nagé jusqu’à elle. Il avait ensuite réussi à la ramener sur la berge et avait pratiqué les premiers gestes de secours, la sauvant d’une mort certaine. Depuis, Yasmin Feingold a eu le temps de devenir championne d’Israël de canoë-kayak!

Dr. Anan Falah’ – 48 ans – Acre: cette femme est très active dans le domaine de la promotion de la femme druze. Elle est avocate, pilote civile et également la première femme-dentiste de la communauté druze. Elle a été également nommée professeure en Education! Elle est actuellement inspectrice du ministère de la Santé auprès des cliniques dentaires arabes du nord du pays. Son caractère et sa détermination lui ont valu pas mal d’ininitiés mais elle constitue un modèle de réussite pour les femmes druzes et arabes.

Dr. Nili et Moïsh Lévy – 50 ans – Modiin: ces deux époux ont décidé en 2015 de donner chacun un rein à des receveurs qu’ils ne connaissaient pas. Ils tentent de faire prendre conscience à un maximum de personnes de l’importance du don d’organes.

Père Gabriel Nadaf – 42 ans – Kfar Yafia: prêtre grec-orthodoxe qui est parmi les dirigeants de la communauté arménienne en Israël. Sioniste convaincu et fervent défenseur de la cause d’Israël à l’étranger mais aussi en Israël face à la gauche et aux députés arabes, le Père Nadaf lutte pour l’intégration des jeunes arabes chrétiens dans Tsahal et dans la société israélienne. Il reçoit beaucoup de menaces et doit se déplacer avec un garde du corps. Il est l’une des figures emblématiques des relations entre Juifs et Chrétiens en Israël et constitue un exemple pour une coexistence idéale au sein de l’Etat juif.

Rona Ramon – 50 ans – Ramat Gan: c’est la veuve du cosmonaute Ilan Ramon z.l. et la maman du pilote Assaf Ramon z.l. mort lors du crash de son appareil en entraînement. Elle a transformé sa tragédie familiale en dévouement pour la société et notamment pour la jeunesse et l’éducation. Elle parcourt le pays et les écoles pour parler, raconter, et encourager la jeune génération à viser l’excellence en tout.

Hallel Bar-Ely – 17 ans – Sederot: très active dans les mouvements de jeunesse de sa ville elle aide beaucoup la population notamment lors de périodes de tensions. Lors de l’Opération Tsouk Eitan, Hallel Bar-Ely a animé des abris pour enfants et des activités pour personnes âgées. Elle pousse beaucoup les jeunes à « prendre la ville en main » et à se responsabiliser. Elle a aussi dressé un tableau de bénévolat par quartier pour tous les mouvements de jeunesse et constitue un modèle pour les jeunes de cette ville.

Rotem Elisha – 18 ans – Ramla: militante associative dans la lutte contre le harcèlement sexuel et pour les droits des femmes en Israël. Victime d’un viol lorsqu’elle était plus jeune elle en est restée traumatisée et entend lutter pour une meilleure prise de conscience de la société israélienne sur la souffrance des victimes de viols et de harcèlement. Elle a notamment créé une page Facebook où elle appelle les victimes à ne pas garder le silence.

Fanny Sukenik – 33 ans – Jérusalem: femme orthodoxe qui a vécu un divorce très long et difficile. Elle est confondatrice de l’association « Ba-asher telkh’i » qui aide les femmes orthodoxes en détresse pour les mêmes raisons, sur les plans psychologique, social et juridique. Elle a diffusé son histoire dans le milieu où elle vit, ce qui lui a valu de nombreux problèmes, mais a tenu bon afin de venir en aide à d’autres femmes.

Yaakov Arnfeld 83 ans – Tel Aviv: survivant de la Shoah en Hongrie. Il est sourd-muet et oeuvre énormément pour la cause de cette catégorie de handicapés. Il travaille aussi avec Yad Vashem où il témoigne depuis des années à des groupes de sourds-muets en utilisant la langue des signes.

Représentant de Tsahal: sergent Para Oussa Roberto – 21 ans – Tel Mond: immigré de Colombie avec ses parents en 2003, il s’est enrôlé dans Tsahal en 2014. Il est cité en exemple par ses supérieurs pour sa discipline, sa discrétion, son dévouement pour la collectivité et sa serviabilité. Ses qualités se sont également exprimés le 18 mars dernier, alors qu’il était de faction au Goush Etzion. Lors d’un contrôle de véhicule, un conducteur arabe suspect a soudain sorti un couteau et s’est mis à frapper le soldat. Il a réussi cependant à neutraliser le terroriste. C’est le chef d’Etat-major Gadi Eizencot qui l’a proposé pour allumer un flambeau.

Représentante des gardes-frontières – sergent-chef Alison Barsan – 20 ans – Ola de France: arrivée en Israël en 2012, Alison s’est enrôlée dans les gardes-frontières. Au mois d’octobre dernier, elle avait aperçu deux individus suspects descendre d’une voiture à l’intersection de Tapouah (Samarie), un couteau dans leur main. Alors qu’ils se dirigeaient vers un groupe de gardes-frontières, Alison a réussi à les neutraliser tous deux avec beaucoup de sang-froid, sauvant sans doutre la vie de ses camarades.

source : lphinfo.com

Partager cet article :

About esty

  • Email

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*

Solve : *
10 + 30 =