27 novembre 2017

Ma vocation : Comment Servir Dieu – Un livre de Yaacov Bendavid

JUSTE DIRE MERCI !
« Ma vocation… » est le récit d’une quête spirituelle d’une de ces âmes juives perdues que D-ieu a fait naître dans un environnement totalement improbable. Le chemin de Ya’acov Bendavid depuis Doulens en Picardie jusqu’à Jérusalem, a été long, très long, parsemé d’un nombre incalculable d’aventures, de chutes et de rencontres inouïes mais toujours habité de cette quête absolue : comment servir D-ieu ?

Depuis l’âge de quatre ans, celui qui s’appelait alors Raymond, « cherche » D-ieu. Il a tout essayé, les curés, les évangélistes, les missionnaires et les protestants, jusqu’à ce qu’un jour, à l’âge de vingt-huit ans, il pousse pour la première fois la porte d’une synagogue à Dunkerque.
Son parcours du combattant vers la conversion puis, au sein même du judaïsme, vers son « être Juif véritable » est retracé dans ce récit, « roman de vie » haletant et intrigant mais aussi exploration des tâtonnements d’un homme, Juif d’instinct, aspirant à une vie juive authentique. « Je ne suis pas venu au monde pour faire de la figuration, s’est-il toujours promis, jamais découragé. Je ne suis là que pour faire Sa volonté ». Et chacune de ses épreuves n’a fait que le renforcer dans sa quête spirituelle : « Être au service de D-ieu, », affirme-t-il, c’est ne rien espérer, ne rien revendiquer, c’est prendre ce que D-ieu nous donne et dire merci. »
Son dialogue sans concessions avec D-ieu, émaillé de réflexions sur son approche et sa découverte du judaïsme, parcourt ces pages et est tendu vers un but ultime : que chaque homme en ce monde puisse prendre conscience de son propre rôle dans le projet divin. « Goy ou Juif, chacun a sa place dans la Création ; à chacun d’y rechercher son identité propre, ce pourquoi le Créateur a fait qu’il est là en ce monde, en tant que peuple, en tant que personne. ».

Traduit de l'hebreu par Mylène Tsemah

YAACOV BENDAVID

Si vous vous promenez dans Jérusalem, du côté de la toute nouvelle Place de la Musique dont il a mené le chantier de bout en bout, vous le croiserez sans doute.

Haute silhouette massive, barbe faussement naissante, rire tonitruant, verbe vigoureux toujours teinté d’un fort accent picard et, sous la casquette vissée sur le crâne, des yeux pétillants de malice et d’étonnement. Yaacov Bendavid, aujourd’hui maître d’ouvrage de multiples projets de rénovation au coeur de Jérusalem et auteur de ce livre, a eu un parcours exceptionnel, une de ces âmes juives perdues que Dieu a fait naître dans un environnement totalement improbable.

Partager cet article :

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*

Solve : *
29 + 18 =