18 avril 2021

Tous les Mardis : Rencontres zoom à Yad Vashem

Mardi 20 avril à 19h (heure française)

Yad Vashem reprend ses conférences par zoom !
Nouvelle conférence Zoom de Yad Vashem
Mardi 20 avril à 20h (heure de Jérusalem)
Peindre l’inconcevable : représentation de la destruction des communautés juives en territoire soviétique

Conférence Zoom en français de Yad Vashem par Eliad Moreh-Rosenberg
Inscriptions : http://ow.ly/vZNM50E0sN5

Le 22 juin 1941, se déroule l’Opération Barbarossa : l’invasion par l’Allemagne de l’ex-Union soviétique. Un tournant dans la guerre qui donne lieu au massacre systématique des femmes, hommes et enfants juifs, abattus au hasard, dans des fosses, forêts, ravins. Pour cette mission, les Allemands ont entraîné des unités de collaborateurs, recrutés parmi les nationalistes et les opposants ukrainiens, lituaniens, lettons et biélorusses, qui forment 4 groupes d’intervention (Einsatzgruppen). A l’hiver 1943, la majorité des Juifs de Biélorussie et près de la moitié des 2,5 millions de Juifs d’Ukraine ont été tués par balles.

C’est cette extermination de masse, survenue il y a 80 ans, que Yad Vashem a choisi comme thème central annuel de Yom Hashoah 2021. Un épisode marquant qu’Eliad Moreh-Rosenberg, directrice du département artistique de la Division des Musées de Yad Vashem nous propose d’aborder au travers de l’art.

Comment peindre l’inconcevable ? Comment représenter l’horreur, la destruction de communautés entières, la violence à son degré ultime ? A travers des œuvres de peintres témoins de cette époque – tels Esther Lurie, Alexander Bogen, Samuel Bak ou encore Alter Ritov – réalisées à Kaunas, Vilnius, ou Riga, Eliad Moreh-Rosenberg va nous entraîner sur ces lieux entachés d’histoire et voir comment ces artistes ont choisi de se confronter à un présent insoutenable, puis à un passé devenu indicible : Retranscrire la barbarie à l’état brut tout en sachant qu’il s’agit là d’une tâche impossible ? Opter pour un langage symbolique ? Puis, après la libération, comment redessiner ces lieux du crime d’hier, tels Babi Yar ou Ponary, confrontés aujourd’hui au néant, à la cruauté du silence, pour les soustraire à l’oubli et inviter le spectateur à un travail de mémoire et de réflexion ?

Comment peindre l’inconcevable ?
Yad Vashem vous invite à étayer, ensemble, des éléments de réponse.

Inscriptions à l’avance
Venez nombreux !

Pour connaître les thèmes à venir, revoir les anciennes conférences que vous avez manquées ou consulter le site Internet de Yad Vashem :

http://ow.ly/vElx50BNoWm

 

 

Nouveau cycle de conférences Zoom en français
Les rendez-vous virtuels de Yad Vashem : un mardi sur deux à 19h

Les visites en présentiel n’étant pas encore de mises, c’est par le biais des technologies numériques que l’institution part à la rencontre de ses amis à travers le monde.

Se souvenir du passé, pour forger l’avenir. Tel est le crédo de Yad Vashem, qui s’emploie à faire de la mémoire de la Shoah un rempart contre les inepties d’un monde en perte de repères. S’instruire pour mieux construire, et toujours, sans jamais faiblir, raviver la flamme du souvenir.

Venez nombreux à ces rendez-vous pour que la connaissance prenne le pas sur l’incohérence et que le savoir domine l’obscurantisme. Ensemble, unissons-nous pour que la Shoah ne tombe pas dans l’oubli.

Pour tout renseignement et s’inscrire aux prochaines conférences, consultez le site de Yad Vashem en >>> cliquant ici.

Si vous souhaitez être tenus informés des prochaines conférences et autres activités de YV, contactez-nous : miry.gross@yadvashem.org.il / nathalie.blau@yadvashem.org.il

Partager cet article :

About roland

Redacteur en chef, à Jerusalem-info.com A travaillé auparavant à la rédaction de Startup Europe Israël et Optical Center A Jérusalem depuis 1995

  • Instagram
  • Email

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*