25 octobre 2020

L’alimentation en période de Coronavirus

Notre alimentation influe de manière significative sur notre santé et en période de lutte contre le coronavirus, son rôle est encore plus important !
Michal Sukman, diététicienne clinique chez Maccabi Services de Santé, nous donne des informations particulièrement importantes en ce moment.

Une alimentation saine peut influer sur notre capacité à faire face au virus. Si nous avons été contaminés, elle peut favoriser notre guérison et la réduction des complications de la maladie et bien sûr prévenir l’aggravation de pathologies chroniques, que nous connaissons sous le nom de « comorbidités ».

Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes à risque de développer une forme grave du Covid 19 :
– Les personnes âgées de 60 ans et plus, le risque augmentant avec l’âge.
– Les personnes en surpoids, à partir d’un indice de masse corporelle de 30 kg/m².
– Les personnes souffrant de maladies telles que : diabète ; pathologies cardiovasculaires, respiratoires, rénales, hépatiques, neurologiques ; cancer évolutif, ainsi que les personnes souffrant de déficience immunitaire et les fumeurs.

Nous ne pouvons pas changer notre âge, mais plus notre alimentation est équilibrée et mieux nos maladies chroniques sont soignées, plus nous réduisons les risques pour notre santé. C’est donc le moment d’effectuer les examens médicaux courants, de parler avec son médecin traitant et bien sûr d’adopter un mode de vie plus sain.

À quoi faut-il faire attention en ce moment ?

En confinement
Pour nombre d’entre nous, rester chez soi pendant une longue période crée une nouvelle routine. Notre activité physique diminue, le réfrigérateur et le placard aux gâteaux sont encore plus tentants et l’ennui, la frustration, l’isolement et l’anxiété peuvent nous pousser à manger plus. Le grignotage est classique dans ce genre de situation. On a tendance à préférer des aliments salés, sucrés ou frits à des aliments frais et de bonne qualité. Nos heures de sommeil sont modifiées et certains ont de plus en plus tendance à rester face à leurs écrans.

Que faire ?
Tout d’abord, nous devons reconnaître que cette réalité temporaire va durer encore plusieurs mois. Elle n’est pas aussi passagère qu’on le pensait au début et il faut donc la considérer comme une situation durable qui nécessite une réorganisation.
La première chose à faire est de se créer un emploi du temps régulier afin de retrouver une certaine routine. Il est conseillé de choisir une heure pour se lever le matin, quitter son pyjama et décider du programme de la journée, y compris du moment où elle se finit, et de prendre les repas à heures fixes.
Prévoyez des moments d’activité physique, à la maison ou au-dehors si le temps le permet.
Il est important de conserver et de développer nos relations avec nos amis et notre famille de toutes les manières possibles, et pas seulement par des textos. Il vaut mieux discuter par téléphone ou face à un écran ou même depuis son balcon.
Il est conseillé de boire suffisamment tout au long de la journée, de préférence de l’eau ou du soda.
Il est important d’acheter plus de légumes et de les intégrer à tous les repas. Une bonne idée est de déposer sur le plan de travail ou dans le réfrigérateur un bol de légumes coupés qui seront à portée de main quand on est tenté de grignoter.
C’est aussi l’occasion de s’entraîner à cuisiner de nouveaux plats. Profitez du temps passé à la maison pour préparer plus de bons petits plats à base de produits frais et de bonne qualité. Testez de nouvelles recettes, de nouvelles épices et des modes de cuisson différents.
Préparez des petites portions et veillez à ne pas utiliser trop d’huile et de sel. Préférez les céréales complètes, les légumineuses, les noix, l’huile d’olive. Cuisinez des œufs, du poisson, des produits laitiers et du poulet et moins de viande rouge.
Réduisez autant que possible votre consommation de plats préparés, de friandises, de sucreries, ainsi que d’alcool.
Essayez de comprendre quand et pourquoi vous mangez de manière moins saine, si vous avez vraiment faim ou bien si vous ressentez de l’inquiétude, de la solitude ou de l’ennui. Si vous ne mangez pas parce que vous avez faim, pensez à demander de l’aide à un professionnel de santé. Aujourd’hui, les professionnels de la santé sont aussi à votre disposition par téléphone.
La vitamine D : on a découvert qu’il est très important d’avoir un taux normal de vitamine D pour réduire les dommages dus au coronavirus. Le moyen le plus naturel pour avoir un taux suffisant de vitamine D est de s’exposer chaque jour au soleil en découvrant ses avant-bras pendant 15 à 20 minutes, entre 11 h et 16 h. Si on ne s’expose pas au soleil, un autre moyen est de prendre un complément quotidien de 800 à 1000 UI de vitamine D. En cas de carence en vitamine D, il est conseillé d’augmenter la dose, sur prescription médicale.

Pour les malades et les convalescents de la Covid 19

Une des complications les plus courantes chez les malades et les convalescents de la Covid 19 est la malnutrition et la présence de carences nutritionnelles. Ce n’est pas le moment de faire un régime amaigrissant.
Les effets du virus sur le système digestif, la faiblesse, la perte du goût et de l’odorat font que de nombreuses personnes mangent moins et boivent moins.
La perte de l’appétit nécessitera parfois l’utilisation de compléments alimentaires ou d’autres interventions.
Il est important de déceler une carence en  vitamine D  et de la traiter au cours de la maladie ou de la convalescence. Il faut donc s’adresser à l’équipe médicale pour recevoir un conseil personnalisé.
Quand l’état du malade s’aggrave et qu’il est sous surveillance médicale permanente, l’équipe médicale est en charge de son équilibre nutritionnel.
Lorsque le malade ou le convalescent est chez lui, il doit être en contact avec l’équipe médicale et avec une diététicienne clinique afin de s’assurer qu’il n’y a  pas de carence nutritionnelle, que les comorbidités sont correctement traitées, et cela parallèlement au traitement de la Covid 19.

La récupération après le Covid 19 peut être longue et fatigante, c’est pourquoi une bonne alimentation, l’activité physique et le suivi médical sont essentiels pour la guérison.

L’équipe spécialisée en diététique de la Maccabi s’efforce de répondre à toutes les personnes ayant besoin de conseils. Contactez-nous via le standard ou l’application.

Nous vous souhaitons une excellente santé !

Faites-vous du bien cet hiver en rejoignant la Maccabi !
Contactez-nous en français pour plus d’informations

Koupat Holim MACCABI

‎40 rue Agrippas à Jérusalem

french@mac.org.il
Appeler 058-663-4120

Ou sur FB : Maccabi français Jerusalem et Shfela

Vous souhaitez recevoir un complément d’information?

DÉTAILS & INSCRIPTIONS CLIQUEZ ICI

JOIGNEZ-NOUS SUR WHATSAPP EN FRANÇAIS : https://bit.ly/2YSM3cx

La caisse d’assurance santé MACCABI offre à ses adhérents les services médicaux les plus performants et les plus modernes en Israël.

soins medicaux
Partager cet article :

About roland

roland

Redacteur en chef, à Jerusalem-info.com A travaillé auparavant à la rédaction de Startup Europe Israël et Optical Center A Jérusalem depuis 1995

  • Instagram
  • Email

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*