11 décembre 2017

Jérusalem : capitale de l’alimentation saine 

C’est l’objectif que s’était fixé le ministre de la santé Yaakov Litzman, mais rien n’est gagné!
Mars 2018 est la date prévue et confirmée par le ministre lors du congrès sur l’obésité qui se déroulait ce mois-ci à Jerusalem mais la démission surprise du ministère vient perturber le projet.

Dans un discours passionné il s’est déclaré confiant de pouvoir faire de Jérusalem la capitale de l’alimentation saine et équilibrée. Pour cela plusieurs moyens seront mis en place.

La première chose : l’étiquetage des produits. En effet, chaque produit contenant une forte teneur en sucres, graisses ou sel sera marqué par une étiquette rouge. (voir l’image des modèles)
Le but est de guider le consommateur pour lui permettre d’équilibrer son alimentation.
D’autre part, le souhait du ministre était de mettre en place une surveillance de toutes les cantines de la capitale.
A partir de mars 2018, le ministère de la Santé commencera à marquer les produits défavorables à la santé. Cette date marquera le début de la mise en place de la réforme, qui a été approuvée par le ministère de la Justice sur la base d’une modification de loi concernant le marquage des aliments. ».«…Le but de l’étiquetage des aliments est d’aider les Israéliens à maintenir une alimentation équilibrée et à prévenir l’obésité, le diabète et la morbidité. Aujourd’hui nous avons entre nos mains les moyens de sensibiliser le public à la nécessité de changer leurs habitudes alimentaires, en particulier pour les enfants « , a déclaré alors le ministre.
Le moyen principal sera de signaler les produits alimentaires emballés qui contiennent des quantités élevées en sucres, matières grasses saturées et en sel. »McDonald’s, Burgers et les autres vont essayer de se défiler », avait déclaré le ministre de la Santé. « Ils pensent que les marques rouge-vert ne les concerne pas, ils font une grâve erreur … Des inspections surprises seront faites. Personne ne sera à l’abri de cela et nous irons jusqu’au bout. « Le Ministère de la Santé a révélé en début 2017 la réforme « Efsharibari », présentée comme une mesure révolutionnaire concernant tous les nouveaux produits d’alimentation.  Les consommateurs pourront ainsi comparer et choisir.
Trois étiquettes rouges différentes apparaîtront sur l’emballage des produits contenant de grandes quantités de sucre, de sel (de sodium) et de graisse, et les produits contenant des quantités qui répondent aux exigences seront marqués en vert.

La réforme était censée prendre effet en Janvier 2018, mais suite aux pressions des entreprises alimentaires des difficultés sont apparues dans la mise en pratique.

Le directeur général du ministère de la santé Moshe Bar Siman Tov, a déclaré que l’acceptation de l’ordonnance à la Knesset est une étape historique dans la lutte contre l’alimentation malsaine en Israël. Après l’accord de la Knesset et son entrée en vigueur, le public en Israël sera en mesure de s’orienter beaucoup plus facilement vers une alimentation saine…».

Etiquetage nutritionnel des produits alimentaires

Surveiller son alimentation pour éviter certaines maladies...mais lesquelles?

De nombreuses études faites sur de longues périodes et sur un grand nombre de personnes prouvent :
1- La surconsommation de produits riches en sucre augmente le risque de diabète, d’obésité et de maladies cardiovasculaires.
2- La surconsommation de produits riches en graisses augmente les risques d’obésité, diabète et maladies cardiovasculaires.
3- L’abus de sel augmente les risques d’hypertension et de maladies cardiovasculaires.

Partager cet article :

About roland

roland

Redacteur en chef, à Jerusalem-info.com A travaillé auparavant à la rédaction de Startup Europe Israël et Optical Center A Jérusalem depuis 1995

  • Instagram
  • Email

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*