23 novembre 2017

Comédie à Jérusalem : le choc des titans

auteur article redacteur jerusalem
Roland Metzger Rédacteur en chef

Le choc des titans ou l’explosion des vocations
Les francophones de Jérusalem sont témoins d’une véritable révolution. La ville qui sommeillait entre ses mariages, britot bat et barmitzva, s’ouvre enfin au théâtre, au cinéma et à la musique.

Jérusalem retrouve son nom « Jérusalem capitale d’Israël et lieu de rencontre des cultures du monde entier.
Jérusalem revit, Jérusalem respire.
21 et 22 novembre c’est deux dates reflètent très bien ce phénomène. Jérusalem autrefois la cité de David, nous révèle de nouveau talents et nous rappelle que des artistes brillants existent et qu’ils n’attendent que leur public pour se réaliser.
Il faut saluer ici (je ne les nommerai pas) toutes les personnes qui œuvrent pour sortir les habitants de Jérusalem de leurs murailles. Un peu comme Sir Montefiore l’a fait en son temps.
Bientôt Tel Aviv-le Kotel en 30 mn car Jérusalem c’est avant tout Yeroushalaïm – ירושלים qui bat dans notre cœur depuis des millénaires et qui ne cessera de battre jusqu’à la reconstruction du temple.
Mais Jérusalem c’est aussi cette foison de culture qui la traverse grâce aux olim venus des 4 coins du monde qui ont choisi de s’installer ici et grâce aux touristes qui s’y pressent venant de partout, tout au long de l’année.
Certains organismes comme la fondation de Jérusalem, la mairie, le ministère du tourisme et plusieurs instituions comme Beit Avi Chai, Beit Shmuel, Confederation House, le musée d’Israël, le théâtre de Jérusalem – j’en passe et des meilleurs travaille d’arrache pied pour nous faire découvrir le talent de chanteurs, de peintres, de comédiens, de musiciens de Jérusalem.
Mais cette foison de culture, et cet écrin qui renferme tant de perles ne seraient rien sans son public.
Le public !!…oui vous, vous qui sortez dans la nuit et le froid pour applaudir Eric Benisti et Sophie Attal dans Ils s’aiment.
Oui nous les aimons et nous avons passé hier soir une formidable soirée entre drame et franche comédie.
Nous avons vu le couple Eric et Sophie (tantôt couple amoureux, déchirés, divorcés) prendre plaisir sur scène à nous dépeindre plusieurs tableaux truculents de la vie à deux.
Bravo les artistes! Bravo le public!
Partager cet article :

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*

Solve : *
15 − 3 =