C.R.I.B Efrat

D’après le Midrach, quand Pharaon décida de faire tuer tous les nouveaux nés juifs, il s’adressa aux sages femmes juives pour accomplir cette tâche et non aux égyptiennes. Pour les en persuader, il leur dit «  A quoi cela sert-il de naître et de grandir dans la pauvreté et l’esclavage… »  Mais Myriam et Yochevet (Shifra et Pouah) ne l’écoutèrent pas et firent tout ce qu’elles pouvaient pour sauver les nouveaux nés et continuer à faire fructifier le peuple juif en Egypte.

Aujourd’hui l’association EFRAT joue le rôle de Myriam et permet à des milliers de femmes qui se demandent si elles auront la possibilité de mener une grossesse à terme et d’élever un enfant de leur apporter un soutient financier, moral et social.

Le savez-vous mais chaque année il y a près de 50 000 avortements en Israël. Beaucoup de ces enfants qui ne verront jamais le jour, auraient pu vivre si leurs parents n’avaient pas connu de difficultés financières. En effet, le manque de moyens est une des causes principales de l’avortement. Alors depuis plus de 30 ans, les volontaires de l’association EFRAT, partout dans le pays, aident ces futures mamans à comprendre qu’elles peuvent avec de l’aide extérieure, mener à terme leur grossesse et devenir des mamans comme les autres.

A chaque fois qu’une femme évoque des problèmes financiers lors de l’entretien préalable à l’avortement, on lui communique les coordonnées de l’association EFRAT. Celle-ci vient effectivement en aide aux futures mamans en leur procurant tout le matériel nécessaire pour pouvoir élever leur enfant dans de bonnes conditions : don de tout l’équipement nécessaire, lit, poussette, parc, couverture etc…livraison mensuelle de matériel et de nourriture pour le bébé et cela pendant un an et surtout parrainage par un volontaire de l’association. En 30 ans d’activité, EFRAT a sauvé plus de 25 000 enfants.

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la majorité des femmes qui s’adressent a l’association EFRAT sont mariées et ont déjà un ou deux enfants. Elles ont la trentaine et à cause de difficultés économiques – chômage, problèmes financiers – elles ne pensent pas pouvoir mener à terme une nouvelle grossesse. En 2008, plus de 3 000 enfants ont ainsi pu voir le jour grâce à l’aide et au soutien d’EFRAT.

Si les femmes qui ont avorté avouent souvent le regretter par la suite, aucune de celles qui ont été aidées par EFRAT et qui ont donné le jour à un enfant ne le regrettent. Bien au contraire. Ces femmes sont les plus fidèles volontaires de l’association et c’est souvent elles qui avec leur enfant vont voir d’autres femmes en détresse pour les convaincre de faire appel à EFRAT.

Mais comme toutes les associations, EFRAT est touché par les difficultés financières de tout un chacun. L’association voudrait pouvoir aider beaucoup plus de femmes et donc sauver plus d’enfants. Alors avant la fête des mères mais aussi durant toute l’année, faites un geste pour sauver un enfant. Donnez.

C.R.I.B EFRAT

10 Ha’Illuy St., Jérusalem 91163
02-5454500
03-6844848
efrat@efrat.org.il
http://www.efrat.org.il/english/