13 janvier 2015

Au bord du fleuve de Babylone

Le Musée des Pays de la Bible présente une nouvelle exposition intitulée «  Au bord du fleuve de Babylone ». Elle montre pour la première fois quelques unes des un peu plus de 100 petites tablettes cunéiformes découvertes il y a une trentaine d’année en Irak, vendues sur le marché de l’art international, achetées par un collectionneur londonnien, David Sofer et enfin prêtées au musée pour être étudiées et exposées.

Ces petites tablettes appelées  «  les archives Al Yahudu » sont des documents originaux relatant l’exil des juifs de Jérusalem en Babylonie. Ecrite en langage arkadian, elles racontent la vie quotidienne des premières générations de l’exile, depuis l’an 605 avant JC – soit 15 ans après la destruction du Premier Temple de Jérusalem- et pendant les 5 générations suivantes.

SOFER_001r

Courtesy: Cindy and David Sofer Collection, Photographer: Ardon BarHama

On suit tout au long de l’exposition, d’un coté les connaissances inscrites dans les textes bibliques -destruction du Temple de Jérusalem, exile des juifs – et de l’autre la vie d’une famille sur cinq générations de Jérusalem aux rives du fleuve de Babylone. Il faut noter que c’est la première fois que l’on exploite et expose des documents qui permettent de suivre ce qu’a rééllement était cet exil dont on ne connaissait pas grand chose, à part le départ et le retour de certains juifs vers Jérusalem quelques années plus tard.

Babylon 105

Parallèlement sont également exposés des objets provenant de différents fonds et qui permettent de retracer les événements dont il est question dans les textes, comme des poteries déformées par la chaleur du feu qui détruisi complètement Jérusalem.

Babylon 103

Plus d’info sur le site du musée : www.blmj.org

Partager cet article :

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*

Solve : *
8 + 11 =