8 juillet 2013

Yad LaKashish

L’association Yad LaKashish aide les personnes âgées à rester actifs dans la vie et dans la ville.

L’histoire de Yad LaKashish commence il y a plus de quarante ans, en 1962. En ayant assez de voir les jeunes se moquer des personnes âgées de son quartier, une femme eu l’idée de créer un atelier de reliure pour que ces seniors réparent les livres scolaires des écoles de la ville. Ainsi, elle pouvait répondre aux moqueries des jeunes en leur disant que s’ils pouvaient étudier dans des livres en bon état, c’était grâce à ces mêmes personnes âgées dont ils se moquaient.   Jerusalem-info est allé à la rencontre de bénévoles de cette association pas comme les autres.

Jerusalem-info : A qui s’adresse Yad LaKashish ?

Yad LaKashish : Notre association s’adresse à tous ceux et celles qui recherchent tout à la fois une activité manuelle mais aussi et avant tout un contact avec les autres, à sortir de l’isolement. Actuellement nous avons environ 300 personnes qui viennent régulièrement travailler dans nos ateliers. Elles viennent de toute la ville et sont de toutes les nationalités, même si les russes sont les plus nombreux. Nous avons aussi des personnes d’Ethiopie, d’Irak et du monde entier.

J-i : Quel genre d’activités proposez-vous ?

Y LK : Nous proposons des ateliers de travaux manuels. Il en existe 10 : travail du bois, du métal, du papier, du carton, du verre, de la céramique, de la soie, atelier de reliure, de broderie et de tricot. Chaque atelier est dirigé par un artiste de l’Ecole Betzalel qui accompagne les élèves dans la réalisation de différents objets.

J-i : Peut-on voir ces objets ?

Y LK : Oui bien sur. On peut visiter les ateliers sur simple demande. La visite peut se faire en plusieurs langues dont le français ( il y a plusieurs bénévoles francophones qui s’occupent de l’association) Nous avons également une boutique dans la quelle on peut trouver tous les objets réalisés dans les différents ateliers. Pour ne citer que quelques exemples, vous trouverez dans notre boutique des bougeoirs et hanoukioth en métal ou en céramique, des mezouzoth, des bijoux, des albums photos en papier recyclé, des habits de bébé tricotés, des panneaux en patchwork avec différentes bénédictions, et bien d’autres choses encore. Il y a une foule d’idées cadeaux à tous les prix. Venir acheter nos objets est très important car cela nous permet de financer nos activités, achat de matériel etc… et de plus cela donne un encouragement très important à nos artistes.

J-i : Quels sont les autres services que propose l’association ?

Y LK : Vous savez, souvent le plus important pour les personnes qui viennent ici c’est de trouver des gens à qui parler. Certains viennent chercher des personnes avec qui parler yiddish par exemple. Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer de façon autonome, nous venons les chercher à domicile. Les personnes qui viennent ici reçoivent un repas chaud chaque jour à midi. On les aide aussi s’ils ont besoin de soins dentaires ou de nouvelles lunettes. Nous avons également un vestiaire où les habits sont vendus pour quelques shekels symboliques. Mais le plus important est de voir avec quelle passion, quelle assiduité et quelle minutie nos artistes travaillent chaque jour. Beaucoup d’entre eux n’avaient jamais fait de travaux manuels avant et ne s’en croyaient pas capables. Ici ils trouvent un but pour chaque jour et aussi la compagnie qu’il leur manque souvent chez eux. Alors, n’hésitez pas à venir visiter les ateliers mais surtout la boutique de cette association dont chaque objet est une idée originale de cadeau avec le petit plus de savoir qu’on a en même temps accompli une mitsva importante.

Yad LaKashish 14 Shivtei Israel Street (derrière la mairie) Tel : 02 628 78 29 Site internet : www.lifeline.org.il (boutique en ligne) Boutique ouverte du lundi au jeudi de 9h à 18h (hiver 16h), vendredi de 9h à 13h

Partager cet article :