7 mars 2017

La Maison Kokia : une ode à la nature d’Israël

Jérusalem compte des dizaines de musées et chaque année de nouveaux ouvrent leurs portes.

Un des derniers à avoir ouvert est la Maison Kokia. Située en dessous du Beit Ticho, l’annexe du Musée d’Israël au centre ville, cette belle demeure de la fin du 19ème siècle se trouve juste derrière la rue Jaffa, à quelques mètres seulement de la célèbre rue Ben Yehuda.

kokia6m

 

La maison Kokia appartenait à une riche famille, celle de Benjamin et Rosa Kokia. Il était originaire de Géorgie, elle était la petite fille du Grand Rabbin Séfarade d’Israël. Dans cette maison, ils ont élevé 7 enfants et ont vu défilé toutes les personnalités juives, arabes et chrétiennes des périodes pré et post création de l’Etat d’Israël. La maison a aussi servi de clinique au célèbre Dr Ticho, qui habitait juste derrière, au bout du jardin.

 

 

Transformée en musée, la Maison Kokia présente les beautés de la nature d’Israël et l’importance des 7 espèces – le blé, l’orge, la figue, le raisin, la date, la grenade et l’olivier – dans la religion et la culture juive.

kokia3m

 

La visite commence par un très beau film ( disponible en hébreu, anglais, russe et chinois ) sur la nature en Israël  et le lien spécial que les peuples, de différentes religions, entretiennent avec cette nature particulière. Le film est projeté dans un théâtre décoré comme une vigne ou une souccah.

 

 

Puis on passe dans une 2ème salle où sont présentés des objets archéologiques – sarcophages, pièces de monnaie, amphores etc – tous décorés avec l’une ou l’autre des 7 espèces d’Israël, marquant leur importance dans toutes les étapes de la vie et de la mort. Une petite salle annexe permet de voir un film sur  » le voyage vers la Terre Promise ».

kokia2“Exhibits courtesy of the Israel Antiquities Authority”.

Dans l’entrée se trouve un écran avec un film décrivant spécifiquement chacune des 7 espèces. On y apprend comment elles se cultivent, quelles sont leurs utilisations et aussi leurs bien-faits.

kokia5m

Enfin, il ne faut pas partir sans visionner le petit film qui se trouve dans la salle de la caisse et qui met en scène les témoignages passionants des petits-enfants de Benjamin et Rosa Kokia qui racontent leurs souvenirs. C’est un vrai livre d’histoires qui s’ouvre sur des personnages connus cotoyés lors des visites chez les grand-parents et une vision très intéressante de ce qu’était la vie à Jérusalem dans la première moitié du 20e siècle.

La visite se termine avec une tasse de thé – lors de mon passage à la grenade – gentillement offert.

Alors si vous êtes en ville, profitez pour visiter cet endroit insolite. Il faut réserver à l’avance.

Kokia House Visitor Center

10 HaRav Agan

tél : 02 654 3385

mail : bookings@kokiahouse.org

site : www.kokiahouse.org

entrée gratuite jusqu’en juin 2017

Partager cet article :

Ajouter un commentaire

Nous sommes à l'écoute de vos réactions. Connectez-vous et envoyez nous votre commentaire!*

Solve : *
8 + 1 =