7 juillet 2013

Jérusalem en chiffres

A l’occasion de Yom Yerushalayim, l’Institut de statistiques d’Israël publie ses plus récents chiffres à propos de la capitale En voila un résumé.

A la fin de 2010, Jérusalem comptait 789 00 résidents : 504 000 juifs (64%) et 285 000 arabes (36%). La répartition religieuse donne les chiffres suivants : 62% de juifs, 35% de musulmans et 2% de chrétiens.

En 2010, la population de Jérusalem s’est accrue de 2.1%. Depuis 1967, elle a augmenté de 196% et l’accroissement de la population arabe est deux fois supérieur à celui de la population juive.

Les quartiers les plus « jeunes » sont Har Homa (moyenne d’âge 22 ans), Guivat Mordechai (24) et French Hill (27) pour les populations les moins religieuses et Kiryat Kaminitz , Ramat Shlomo et Mea She’arim  (16 ans) pour les populations religieuses. A l’opposé, les quartiers les plus « vieux » sont Kiryat Wolfson (66), Nayot et Neveh Sha’anan (45) et Talbieh (43) pour les résidents les moins religieux, et Sha’arei Hesed (25) et Har Nof (21) pour les plus religieux.

En 2010, 11 250 personnes sont venues s’installer à Jérusalem, principalement de Tel Aviv, Bnei Brak, Beit Shemesh et Ma’aleh Adumim. Dans le même temps 18 600 ont quitté Jérusalem pour s’installer principalement dans sa proche périphérie.

En 2010, le nombre de naissances s’est élevé à 22 400. Le taux de natalité augmente chez les juifs (4.2%) alors qu’il diminue chez les arabes (3.9%).

Les habitants de Jérusalem sont globalement satisfaits de leur condition de vie. 89% se disent satisfaits. Il est à noter qu’ils se sentent généralement plus en sécurité au niveau de leur emploi que leurs homologues de Tel Aviv. La proportion d’ultra-orthodoxe « Haredi » et de religieux est bien plus importante à Jérusalem que dans le reste du pays (29% de haredi et 21% de religieux à Jérusalem contre 8% et 10% en Israël). Mais en général, les habitants de Jérusalem se disent plus religieux et cela meme chez les habitants non juifs de la ville.

Jérusalem génère 18% des revenus israéliens du tourisme pour ce qui est de l’hôtellerie. 1 336 400 personnes ont passé au moins une nuit à Jérusalem en 2010 parmi lesquelles 71% étaient des touristes de l’étranger et 29% des israéliens. Les américains sont ceux qui restent le plus de nuits dans la capitale, suivis par les européens puis par les israéliens.

Partager cet article :